Menu utilisateur

Introduction à l'Open Access


 

 

Des nouvelles du côté de l’Open Access :

  1. Les chercheurs de l’UCLouvain financés totalement ou partiellement sur fonds publics (en ce y compris sur les boursiers et chercheurs du FNRS) doivent, selon le décret de la communauté française du 3 mai 2018, mettre leurs articles en libre accès sur un dépôt institutionnel, en l’occurrence pour l’UCLouvain : Dial.

  2. Cela concerne les publications dans un périodique paraissant au moins une fois par an. Pour les autres publications (monographie, actes de colloques, thèses, …), la mise en Open Access reste à la discrétion de l’auteur bien qu’elle soit vivement encouragée par l’UCLouvain.

  3. Une période d’embargo reste possible : 12 mois pour les sciences humaines et sociales, 6 mois pour les autres sciences.

  4. La version à déposer sur Dial est le Post-print : c’est-à-dire la version après peer-review, mais avant mise en page de l’éditeur.

  5. Point important : toute promotion, nomination, attribution de crédit de recherche de la FWBne pourra se baser pour l’évaluation des articles de périodique visés par le décret que sur la liste générée par Dial.

     

  6. Ce décret communautaire est renforcé par une intervention récente du législateur belge en juillet 2018 et qui institue un véritable droit à la mise en Open Access des publications scientifiques financées par des fonds publics au bénéfice des auteurs desdites publications. Le texte prévoit également des possibilités de délais d’embargo calqués sur ceux du décret (6 ou 12 mois selon le secteur). Ce droit légal prévaut sur tout contrat qui serait passé avec un éditeur et qui interdirait ou restreindrait au-delà des conditions légales le droit de mise en Open Access.

Définition de l'Open Access

En 2002, la Budapest Open Access Initiative définit le "libre accès" comme l'action d'archiver et de diffuser la littérature scientifique à travers le monde librement accessible en ligne. Cela signifie que les chercheurs du monde entier devraient pouvoir lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, rechercher ou relier les textes complets de ces références sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que l'accès à Internet. Bien entendu, les droits d'auteur des auteurs doivent être respectés lorsque le contenu est cité ou utilisé par des tiers..


Modèles de l'Open Access

  • Green OA (Open Access auto-archivage)

Les chercheurs déposent leurs travaux dans un répertoire institutionnel où thématique (ex.DIAL.pr) et fournissent un accès libre) la version pré-print, post-print ou à la version éditeur de leur document (selon les spécificités de l'éditeur, voir http://www.sherpa.ac.uk/romeo/). Il s'agit de l'auto-archivage des travaux (pré)publiés par les auteurs dans une archive en ligne. 

  • Gold OA (Open Access Publication)

Les chercheurs publient leurs travaux dans un Journal en Open Access à un éditeur qui rendra ces travaux disponibles librement/gratuitement en ligne. Le Gold OA implique différents modèles économiques.   Les revues d'OA ont des abonnements payants ou des frais d'accès. L'auteur ou l'institution doivent payer les frais de traitement des articles (APC) pour publier dans les revues. Le montant de ces APC peut varier de 0 € à 3000 € pour un article. Vous trouverez de plus amples renseignements sur les frais de publication de ces revues OA dans le répertoire DOAJ.

  • Modèle hybride 

En réponse au développement de l'Open Access, plusieurs grands éditeurs commerciaux ont décidé d'offrir un modèle alternatif pour la publication des résultats de recherche. En effet, ils proposent de publier des articles en Open Access dans un journal à abonnement selon le modèle traditionnel. Pour les éditeurs commerciaux, c'est l'occasion de développer de nouveaux modèles commerciaux. Pour les bibliothèques (et les universités), cela représente principalement des coûts supplémentaires et un moyen pour les éditeurs commerciaux de récupérer le mouvement du libre accès.

 

! L'Open Access implique que l'information soit librement disponible, mais la publication en OA nécessite encore souvent des frais pour l'auteur ou l'institution pour pouvoir publier les travaux de recherche !


Pourquoi mettre mes travaux en Open Access ?

⇒ L'Open Access permet une plus grande ouverture aux résultats de recherche (Indexation sur Google Scholar, et d'autres moteurs de recherche académiques) 

 

⇒ L'Open Access favorise les interactions, les collaborations et les opportunitées de recherche entre les chercheurs du monde entier

⇒ L'Open Access permet, à long terme, de faire baisser les coûts d'abonnement à la litérature professionnelle

⇒ L'Open Access rend vos travaux plus facilement visibles et consultables, et donc plus cités, par les autres chercheurs

⇒ Mais aussi, vos travaux sont archivés sur le long terme grâce à des URLs pérennes   Voir Safe PLN pour DIAL.pr !)


L'Open Access Expliqué !                                     → Plus de vidéos sur la page Université Numérique - Open Publication  !