User menu

Pour une analyse des lectures. Le jeu des interprétations dans Le Train immobile de Frédérick Tristan

Bibliographic reference Dufays, Jean-Louis. Pour une analyse des lectures. Le jeu des interprétations dans Le Train immobile de Frédérick Tristan. In: Orbis Litterarum, Vol. 50, no. 3, p. 164-180 (1995)
Permanent URL http://hdl.handle.net/2078.1/48464
  1. L'édition de référence du texte de Tristan est celle qui figure dans le recueil Le théâtre de Madame Berthe, 10/18, 71 (1988)
  2. Cf. les travaux de Jauss, Iser, Charles, Riffaterre, Eco, Leenhardt, Picard, etc
  3. Allégories de la lecture (1989)
  4. Reference and the Reader Poetics Today 4 1 1983
  5. Littérature et réalité (1982)
  6. Barthes L'effet de réel Littérature et réalité, op.cit. 81 90
  7. Le roman d'aventures (1982)
  8. Par exemple, Le train de la lenteur de Johan Daisne est un train qui fait passer de la vie à la mort
  9. Il est encore bien d'autre “traces” qui justifient ou corroborent le développement d'une lecture symbolique: par exemple, la manière dont Rancini évoque son rapport à la mère et aux femmes en général évoque immanquablement le schéma œdipien. Je me limite cependant ici à relever les indices qui concernent le schéma initiatique du narrateur
  10. Revue des sciences humaines, 177, 23 (1980)
  11. Notons que cette valorisation de l'état de veille s'oppose à celle qui est faite du sommeil dans le texte de Schlegel qui figure en exergue de la nouvelle: cette contradiction apparente pourrait être expliquée par le fait que la veille dont parle Rancini est une fausse veille, une sorte de rêve éveillé
  12. Ce processus est bien analysé par A. Finkielkraut dans La sagesse de l'amour (1984)
  13. Communication, 30, 57 (1979)
  14. Wolfgang Iser L'acte de lecture, Bruxelles-Liège 1985
  15. Karlheinz, Poétique, 39, 299 (1979)
  16. Horst, Théorie de la littérature, 207 (1981)
  17. Michel, Poétique, 58, 262 (1984)