DIAL projects

La Collection académique de l'UCL (< 1986)

Une des missions des bibliothèques de l’UCL est d’assurer la conservation pérenne des publications de la communauté universitaire.

Les évènements qui ont marqué l’histoire de l’UCL n’ont pas permis de conserver jusqu’à aujourd’hui la somme de tous les écrits et travaux. En 1914, l’entièreté des collections de la bibliothèque de l’Université de Louvain est détruite dans un incendie. Une part importante des collections est à nouveau détruite durant la deuxième guerre mondiale. Les fonds anciens ont été reconstitués par achats ou au gré des donations mais de nombreux volumes n’ont jamais pu être remplacés. Lors de la séparation de la KUL et de l’UCL, la collection académique, comme tous les fonds de la bibliothèque centrale de Leuven, est partagée entre les deux universités.

La réserve patrimoniale des bibliothèques regroupe actuellement plus de 5.500 volumes d’écrits des professeurs de l’Université de Louvain dont : 1067, antérieurs à 1835, sont conservés à la réserve précieuse ; près de 1100 titres de publications institutionnelles et près de 47.000 travaux d’étudiants (thèses et mémoires), dont les plus anciens datent de la fin du 19ème siècle. Le dépôt institutionnel de l’UCL permet la conservation électronique et la diffusion des publications et travaux récents. Créer une collection académique numérique permet également de rendre accessible en ligne les écrits plus anciens.

Logo BIUL AC

Cette collection d'objets numériques rassemble une série de documents sélectionnés selon des critères précis. Il s'agit en effet de documents dont la thématique est centrée sur l'enseignement et la recherche. 

Cette collection propose des ouvrages liés à l'identité intellectuelles de l'UCL et son histoire. Un critère de départ également pris en compte pour la constitution de cette collection concerne une mise à disposition la plus complèet et laplus large possible. La majorité des ouvrages sélectionnés pour apparaître dans cette collection sont donc libres de droit car tombés dans le domaine public.
Il a également été décidé de ne numériser que les ouvrages pour lesquels une copie électronique n'est pas encore disponible sur le web. Les ouvrages de cette Collection académique proviennent, pour la plupart, de la réserve patrimoniale.